Antônio Araújo

Antônio Araújo est le Directeur Artistique du Teatro da Vertigem, dont la première production, Paraíso Perdido, de John Milton (1992), présentée dans une église, est récompensée du "Prix Spécial de l’Association des Critiques d’Art de São Paulo". Le spectacle qui apporte au Teatro da Vertigem une reconnaissance aussi bien nationale qu’internationale est O Livro de Jó (1995), basé sur l’histoire homonyme de l’Ancien Testament et monté dans un hôpital. Cette production reçoit de nombreuses récompenses du théâtre brésilien et Antônio Araújo est lui-même récompensé de quatre prix nationaux dans la catégorie "Meilleur Metteur en Scène" pour ce spectacle. En 2000, il dirige Apocalypse 1,11, dans une prison désaffectée, qui reçoit entre autres récompenses le Prix Spécial Shell 2001 pour le Théâtre.

En 2006, il présente BR-3, spectacle monté sur le fleuve Tietê, qui rapporte trois récompenses au Teatro da Vertigem, dont le Prix "Shell 2006 de meilleur metteur en scène". BR-3 a également reçu la médaille d'or pour la meilleure réalisation d'une production à la quadriennale de Prague 2011. La plupart de ses œuvres ont fait le tour à l'étranger, en particulier en Amérique latine et en Europe.

En 2008, il a dirigé l'opéra Didon et Énée, une production in-situ commandée par le Théâtre Municipal de São Paulo.

En dehors de l'opéra et de théâtre, il a créé des performances et des interventions urbaines dans les espaces publics, avec le Théâtre Vertigem et des collaborateurs d'autres domaines, tels que architectes, urbanistes, philosophes, etc.

Parmi les autres productions d’Antônio Araújo, on peut citer Clytemnestre, de Marguerite Yourcenar, Oberösterreich, de Franz-Xaver Kroetz, Aoi, de Yukio Mishima.

En 1996-1997, il a obtenu une bourse de la Communauté des Amériques du Kennedy Center à Washington DC.

En Juillet et Août 1998, il a été en résidence au Royal Court Theatre à Londres.

Actuellement, il enseigne la mise scène à l'Université de São Paulo et travaille comme artiste et professeur invité à l'Université de Giessen, l'Université d'Amsterdam, l'École Rits Arts et l'Université de Paris 8.

Antônio Araújo mettra en scène Dire ce qu'on ne pense pas dans des langues qu'on ne parle pas, un texte Bernardo Carvalho.
Une production du Festival d'Avignon et du Théâtre National/Bruxelles, en collaboration avec le Teatro da Vertigem.