Fabrice Murgia

 

Fabrice Murgia est né en 1983 à Verviers. Formé au Conservatoire de Liège (ESACT - Ecole supérieure d'acteurs) par Jacques Delcuvellerie, il travaille comme acteur pour le théâtre, le cinéma et la télévision.

Aujourd’hui, il exerce essentiellement en tant qu’auteur et metteur en scène. Il dirige, par ailleurs, la Cie Artara, un ensemble de performers, vidéastes, plasticiens et musiciens – rassemblés autour de ses créations – soucieux de témoigner du monde avec le regard et le langage de leur génération. En 2009, il écrit et met en scène son premier spectacle, Le Chagrin des ogres, pour le Festival de Liège. Fabrice Murgia devient alors artiste associé du Théâtre National/Bruxelles. C'est dans ce cadre, et en coproduction avec le Festival de Liège, l'Ancre et la Maison de la Culture de Tournai qu'il crée ses deux spectacles suivants: LIFE:RESET/Chronique d'une ville épuisée, pièce muette et Dieu est un DJ, adapté du texte de Falk Richter. En 2011 Fabrice Murgia a écrit et mis en scène Exilspremière des sept créations réalisées dans le cadre de Villes en scène/Cities on stage entre 2011 et 2016. En avril 2012, il crée Les enfants de Jéhovah. Inspiré par une lointaine histoire familiale, le spectacle questionne la mécanique et les effets de l'endoctrinement notamment chez les groupes religieux à tendance sectaire tels les Témoins de Jéhovah. En septembre 2012, Fabrice Murgia, accompagné par le compositeur Dominique Pauwels, fait Ghost Road, un opus poétique et chanté sur les lieux en déréliction, les choix de vie « hors monde » et la question du vieillissement.

L’ensemble de ces productions témoigne d'un discours générationnel, d'un rapport singulier au monde, d'un regard, d'un point de vue sur l'actualité d'une jeunesse dont est issu Fabrice Murgia.

Fabrice Murgia a écrit et mis en scène Exils.
Une production du Théâtre National/Bruxelles, de l'Odéon-Théâtre de l'Europe et du Teatro Stabile di Napoli.